Lettre à mes 16 ans

Hello Toi!

Je t’écris depuis mes 34 ans, tu penses sûrement qu’à cet âge là, je suis une vieille, et pourtant ma cocotte, je suis bien plus épanouie que tu ne peux l’être du haut de ta jeunesse!

Pour quelques mois encore, tu vas profiter de ta liberté, ton insouciance, tu vas virevolter entre tes études, les garçons, mais rien de sérieux, surtout rien de sérieux!

Bien-sûr, inutile de te mettre en garde, je te connais bien et tu n’ais pas du genre à écouter ce que l’on te dit, encore moins si on l’assortit d’un « c’est pour ton bien » ou « fais-moi confiance ». Non, toi, tu n’écoutes personne. Tu es un électron libre (je le suis encore!), un peu beaucoup têtue (je le suis toujours plus!). Ton seul crédo, ta liberté et ton indépendance.

Mais, ma grande, la Vie n’est pas aussi simple que tu l’imagines! Tu penses que parce que tu es plutôt jolie et pas trop bête, tout va bien se passer, normal à ton âge!

Les études, justement, tu y vas tranquille, tu travailles bien mais avouons-le, tu ne te foules pas, juste suffisamment pour que tes parents ne t’embêtent pas, bonne technique, ça va marcher… un temps en tout cas!

Coté physique, tu es plutôt à l’aise avec lui, reconnais même que tu en joues un peu! Tu as raison, tu es jeune toi! mais méfies-toi quand même, vous n’êtes pas à l’abri des conflits tous les 2, alors même si tu ne connais pas bien encore ce mot, essaies d’être un peu plus indulgente avec lui!

Les garçons, aaahh, sujet de discussion préféré à ton âge! (ne nies pas, je te connais par cœur!)vous passez des heures avec ta meilleure amie à parler d’eux, pas toujours en bien d’ailleurs! (tu lèves encore les yeux au ciel, je te vois!!) Toutes les 2 vous aimez leur faire tourner la tête, cultiver votre image de filles inaccessibles, limite blasées! C’est pas méchant, ça vous amuse même et franchement, si tu avais pu continuer à fonctionner ainsi pendant encore quelques années, ça nous aurait éviter bien des problèmes! Malheureusement, dans quelques mois, tu vas te faire prendre à ton propre piège… à force de papillonner, tu vas t’amouracher d’un garçon (impossible tu te dis et pourtant!), d’abord, acte de rébellion par rapport à tes parents (je te reconnais bien là), pourtant tu sais déjà très bien au fond de toi que tu viens de te jeter dans la gueule du loup!

Tu auras mille occasions de tout arrêter, de fuir très loin mais toujours cet entêtement qui te caractérise sauf que c’est moi ma cocotte qui paie la facture!

Mais il faut quand même positiver parce qu’il y aura du bon dans cette histoire et quand je regarde mes 3 (oui 3 incroyable hein!!) magnifiques enfants aujourd’hui, j’ai juste envie de te prendre dans mes bras et te dire merci!

Dans une quinzaine d’années, tu vas traverser la pire épreuve que l’on peut vivre, mais toi et moi nous nous relèverons, plus fortes et unies que jamais, tu auras envie de croire en l’avenir malgré tout, je ne renierai rien de mon passé.

Aujourd’hui, je meurs d’envie de te dire tous les choix que tu devrais faire pour t’éviter les chutes (dont toujours tu te relèveras cependant!), les pleurs, les angoisses, et pourtant, je vais te laisser tomber et avancer comme tu dois le faire. Parce que tout ce chemin semé d’embuches fait celle que je suis aujourd’hui, tous tes choix m’ont appris la tolérance, à être moins dure avec moi-même et avec les autres, à prendre le temps de profiter des instants présents et des bonheurs simples. Toutes ces épreuves que tu vas traverser m’ont permises de savoir quels étaient mes vrais amis, ceux et celles sur qui je pouvais compter (beaucoup sont les mêmes que les tiens d’ailleurs, toujours présents malgré les années!!), m’ont permises de faire de belles rencontres parfois totalement improbables! Alors, traces ta route et ne regrettes jamais les orientations que tu prendras!

Cependant, j’ai quand même envie de te donner quelques conseils: apprends à t’écouter, à te faire confiance, à croire en toi, tes réussites n’en seront que plus belles et tes échecs plus faciles à accepter, ne sois pas presser de grandir, le temps file assez vite comme ça!

Je ne peux te révéler ton avenir mais je peux te raconter mon présent:

Je viens de quitter mon Mari, mes enfants vont bien, ils sont épanouis, heureux de vivre. Moi, je crois enfin en moi, en mon futur parce qu’aujourd’hui, je sais qu’il m’appartient! Je retrouve une vie sociale, redeviens insouciante et joyeuse, retrouve le goût de la fête, des plaisirs (oui tu connais ça aussi hein!!) Je crois toujours en l’Amour, mais le Vrai, celui qui te donne des ailes, te fait croire que tu es la plus belle, pas l’amour passionné et destructeur que tu découvriras bientôt, parce qu’il y a des Hommes respectueux et qui auront les mêmes envies que moi! Je ne sais pas de quoi  sera fait l’avenir et c’est ça qui me plaît!C’est d’ailleurs la grande différence entre toi et moi, tu veux tout prévoir, tout planifier parfois longtemps, très longtemps à l’avance, moi j’aime l’incertitude, la dernière minute, me dire que tout est désormais possible, le pire comme le meilleur mais le meilleur est d’autant plus merveilleux qu’il est inattendu!

Et toi aussi tu apprendras à avancer dans la Vie sans l’anticiper parce que tu te rendras compte que rien ne se passe comme on le prévoit. C’est flippant au début mais tellement grisant après!

Allez, Ciao Ma Belle! Et sois heureuse, le bonheur n’est jamais loin de toi!

On se revoit dans 18 ans et je te mets une petite photo pour que l’on se reconnaisse!

DSC_1406

 

Publicités

Une petite création à 4 mains!

il y a quelques semaines, une amie me demande conseil sur une magnifique broderie qu’elle vient de terminer et qu’elle aimerait transformer en housse de coussin.

broderie

On cherche ensemble quelques idées, puis, elle me demande, à demis mots de peur de me déranger, si je peux m’en occuper.

C’est bien-sûr avec grand plaisir que j’accepte puisque cette amie fait partie d’un petit réseau de copines qui me sont très chères!

Comme à chaque création, il faut laisser mûrir le projet alors je fouille un peu à droite à gauche pour m’inspirer, je fais autre chose entretemps, puis j’y reviens. Je finis par montrer quelques idées à mon amie et c’est là, le plus souvent que c’est intéressant de travailler à plusieurs car les idées de l’une font naître les idées de l’autre pour obtenir le résultat final… que voici:

coussin ninie

Une housse de coussin 40 x 40, en batiste fuchsia étoilée FRANCE DUVAL-STALA (je ne vous redis pas pour la énième fois que j’adore ce tissu, vous le savez je crois?!), appliqué en Liberty (échange entre copines!) et dentelle vert pomme (MONDIAL TISSUS)

Alors, c’est pas grand chose cette petite cousette mais visiblement ma copine est ravie et moi je suis bien contente d’avoir mis en lumière cette très jolie broderie de Princesse faîte pour sa Princesse à elle!

Ma Ninnie, maintenant tu n’hésites plus à me demander, j’adore travailler pour les copines!!

En tout cas, cette petite commande m’a donné envie de faire un plus de Déco Couture!

Bien au chaud!

J’avais promis à une amie que j’allais coudre quelque chose pour mon fils, vous le savez c’est toujours un casse-tête de choisir un modèle pour lui. Et puis, vu le temps de ces derniers jours, j’ai bien-sûr renoncer aux débardeurs, bermudas et autres…

Et comme, mon inspiration du moment c’est le magazine OTTOBRE, j’y ai trouvé un super modèle, tout à fait adapté à mon loulou d’amour, un sweat, plutôt simple, je vous l’ai déjà dit c’est la condition de mon fils, bien chaud, ça c’est la condition de Maman!

Malheureusement, j’ai eu beaucoup de mal à trouver du tissu à sweat, hormis sur le net mais pas trop envie de faire une commande juste pour ça. Du coup, et ça m’arrangeait bien, j’ai opté pour une polaire bleue foncée, pour un modèle encore plus chaud que l’original (non parce que je sais pas Vous mais mon fils a cette tendance, quelque soit le manteau, quelque ce qu’il y ait en-dessous du manteau, à s’effeuiller! Et là, quand je le récupère à l’école, en t-shirt alors que le thermomètre ne dépasse pas les 10°, mon sang ne fait qu’un tour et je me vois déjà dans la salle d’attente du médecin et 10jours à partager allègrement les microbes avec toutes les personnes de la maison!)

 

sweat

Modèle sweat Skyline du OTTOBRE 04/2013, taille 140, réalisé en polaire bleue (MONDIAL TISSUS), seule modification, la capuche est doublée en tissu Mickael MILLER bleu clair à motifs (La Chakra)

Quelques petits défis quand même dans ce modèle au demeurant simple: 1 poche de chaque coté prise dans les coutures, une capuche (il me semble d’ailleurs que c’est la 1ère fois que je couds un modèle à capuche)

Je pense que d’ailleurs je referai ce modèle mais en tissu sweat cette fois.

En tout cas, le résultat semble plaire à mon loulou, il est fan de la capuche! Et moi je suis fan de son sourire!

La fausse collection « Little Machin »!

Voilà, on y est, l’hiver est là avec le froid, la grisaille, l’odeur du feu de cheminée, il y en a qui aime, moi pas du tout! Jusqu’au moins la mi-Janvier, je n’ai qu’une envie, c’est hiberner!!

Rien que de penser au changement d’heure, à la nuit qui est là dès 17h, aux fêtes de fin d’années à préparer, j’ai déjà mal au cœur!

Alors, une résolution s’impose, l’hiver sera coloré!!

Et ça tombe parce que la semaine dernière, c’était l’anniversaire de mon fils (7ans, l’âge de raison… ou pas!), donc petit tour au magasin de jouets pour choisir ses cadeaux et comme par un heureux hasard, rendant tout de suite une sortie dans un magasin de jouets un samedi après-midi avec 3 enfants surexcités beaucoup plus intéressante, il y a un magasin MONDIAL TISSUS juste à coté!!

Donc après des minutes interminables dans les allées dudit magasin à courir après ma progéniture, je suis allée me réconforter en faisant le plein de nouvelles fournitures: jersey, bord-côte, polaire, lainage et autres rubans!

fournitures

Un vrai coup de cœur pour le lainage rayé multicolore qui n’est pas sans rappeler une célèbre marque, je n’en ai pris qu’1m, n’étant pas familiariser à travailler ce genre de tissus mais je regrette bien, pas impossible qu’il y ait une petite sortie pour me réapprovisionner dans la semaine.

Du coup, celui-là je ne l’ai pas laissé s’égarer dans mon armoire à tissus puisqu’il n’y en a déjà plus!

Un petit patron de gilet sous la main que j’ai revisité pour avoir le modèle imaginé et c’est parti pour cette fois, un duo « grande sœur/petite sœur », chacune a donc son petit gilet façon « Little Machin » et comme il me restait un tout petit bout de tissu que je ne voulais pas perdre, un béret pour Isis (qui a l’image de son papa a vraiment une tête à chapeau)

Attention, ça pique les yeux!

little machin

 

Gilet d’après un modèle OTTOBRE (6/2013), avec des poignets doublés et l’empiècement d’encolure non roulotté mais doublé également, pour le béret, tuto improvisé.

Et maintenant, portés par mes poulettes (vous excuserez la tête de ma fille, la gastro s’est invitée chez nous, tiens, un autre truc de l’hiver que je déteste!!):

little M

 

Les petites mains du Père Noël

Le temps se dégrade, les jours raccourcissent… ça sent le sapin tout ça! Le sapin de Noël bien-sûr!! Vous trouvez que je vais un peu vite en besogne? C’est vrai je ne suis pas en retard mais le Père Noël doit anticiper parce que sinon, il va vite se retrouver débordé. Du coup, je lui file aussi un petit coup de main.

 

Cette année, il y aura dans sa hotte de cadeaux HandMade, pour les petits, des chaussons en cuir, poupées faîtes mains et peut-être même des ranges pyjamas très colorés (j’y travaille). et pour les grands, des agendas, sacs en cuir ou similis… Et toujours, la possibilité d’avoir des cadeaux entièrement personnalisés.

 

Aujourd’hui, c’est une poupée qui se prépare:

  • version 32cm,
  • peau vanille,
  • yeux brodés façon « manga » en coton brun foncé,
  •  cheveux en laine à bouclettes noire

Magalie est coiffée avec des petits macarons et est habillée en danseuse: tutu en tulle or et paillettes et cache-coeur en jersey rayé gris/moutarde

magalie

 

Si elle vous plaît (ou si vous souhaitez une poupée personnalisée) n’hésitez pas à me contacter!

comment faire la peau à un coupon!!

Tout d’abord, je voulais vous remercier infiniment de votre mobilisation suite à mon précédent article sur les pathologies à éosinophiles: plus de 2000 visites, de nombreux partages sur les réseaux sociaux et beaucoup de petits mots de soutien de votre part! Ca fait vraiment chaud au cœur et j’espère que ça aidera à faire connaître l’association dont je vous ai parlé.

D’ailleurs, je me permettrai de faire des petites piqures de rappel en vous donnant régulièrement des infos à ce sujet!

 

Mais revenons à la Couture. J’ai eu l’occasion de vous le dire mais en ce moment, je ressors des vieux tissus achetés à mes débuts. A l’époque, pas très informée des métrages nécessaires, je ne faisais pas dans la dentelle et lorsqu’un tissu me plaisait, je prenais en grande quantité! Je me retrouve donc avec de grands coupons même pas utilisés!

Aujourd’hui, à l’honneur (lol) un coupon de jersey lycra imprimé acheté chez BOUILLON DE COUTURE. Je l’ai déjà dit mais j’aime beaucoup travailler le jersey, c’est vrai qu’avoir une surjeteuse, ça aide, du coup c’est rapide et ça tombe toujours bien! Et puis, j’adore aussi porter du jersey, très confortable!

A la base, je voulais me coudre une jupe, j’avais repéré le modèle Céleste du dernier livre de Valérie Roy (Parfum du Ciel) mais en l’examinant un peu plus, j’ai remarqué que l’entrejambe était cousu, c’est une jupe-sarouel. Pas très convaincue du résultat, j’ai abandonné l’idée et me suis rabattue sur la robe Faustine, du même bouquin, déjà réalisée, je sais qu’elle est simple à coudre, qu’elle tombe et très agréables à porter!

les manches sont réalisées dans un jersey noir pour contraster avec le tissu imprimé.

Robe faustine

 

Et puis, comme il me restait du jersey et que quand même, j’avais un petit sentiment de frustration de n’avoir pu me faire une jupe

La robe Faustine est constituée de 2 empiècements (enfin 3 si on compte l’empiècement des manches), le haut et la jupe et j’aime particulièrement la coupe de la jupe asymétrique. J’ai donc repris cet empiècement et rajouté une large ceinture en lycra, toujours pour le coté confortable, simple et pratique.

Et puis, comme il me restait ENCORE (!!) du jersey mais pas suffisamment pour un legging ou un modèle plus complexe, j’ai réalisé la même jupe pour ma grande fille.

Un duo « Mère/fille » plutôt sympa

jupes

 

Voilà, cette fois, plus de jersey!

 

Aidez-les!

Cette fois, pas de couture à vous montrer mais je voudrais vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur et à ce titre, je vous demanderais un petit service!

Je vais essayer de rendre ce récit le plus « facile » possible à lire et à comprendre!

Plusieurs parmi vous connaissent mon histoire personnelle et savent qu’il y a 3 ans et demi, nous avons perdu une petite fille, Anat, à l’âge de 7 mois et pour ceux qui ne le sauraient pas, je vais essayer de vous le résumer.

Il y a 4 ans, j’ai donné naissance à notre 3ème enfant, une petite fille, Anat. Très tôt, à la maternité même, j’avais l’impression que quelque chose n’allait pas, ses selles étaient très liquides, glaireuses et une odeur à tomber parterre, j’en ai fait part au personnel, mais elles m’ont prises pour une folle.
Très vite, l’alimentation est devenue compliquée, des douleurs, des reflux et toujours ces selles particulières, Anat n’était relativement bien qu’en écharpe contre moi.
J’ai consulté un ostéopathe qui m’a ensuite orienté vers une pédiatre homéopathe qui m’a parlait d’un gros terrain allergique chez ma fille, probablement aux PLV et qu’il fallait passer au lait de riz pour qu’elle aille mieux.
Ce que nous avons fait, effectivement au début, c’était mieux… au début seulement.
Au problèmes digestifs s’ajoutaient des problèmes respiratoires, 1ère bronchiolite à 2 mois, tous les 15 jours des séances de kiné respiratoires pour lui dégager les bronches…
Plus ma fille grandissait et plus j’avais l’impression que son état empirait mais aucune empathie de la part des médecins qui voyaient juste une courbe de croissance normale!
A 4 mois, elle a eu une grosse fièvre, plus de 40° et aucun autre symptôme, la pédiatre ne trouvant rien de particulier et un peu lasse de la situation, je décida d’emmener ma fille à l’hôpital de Purpan à Toulouse (près de notre domicile), le meilleur hôpital pédiatrique de province (!!) là encore, je me suis heurté aux médecins qui ne voyant rien de particulier et n’étant pas alerté par le récit des problèmes de ma fille me renvoyèrent chez moi de manière plus ou moins délicate.
Au bout de 3 jours, la fièvre disparut mais Anat avait toujours beaucoup de mal à s’alimenter.
Elle eu encore 2 épisodes de fièvre de ce type sans qu’à chaque fois, aucun médecin ne juge utile de pratiquer des examens approfondis!
A 7 mois, Anat fît une 5ème bronchiolite, alors que jusque là, elle était soignée par sa pédiatre homéopathe et par kiné respiratoire, je pris la décision d’aller consulter un généraliste allopathe qui fit hospitaliser Anat. Et là, ce fut le début du cauchemard, alors que les médecins des urgences m’assurèrent qu’ils allaient procéder à des examens jugeant un peu inquiétant ses bronchiolites répétées et ses problèmes digestifs, il n’en fut rien. Anat fut hospitalisée 4 jours, on la traita pour sa bronchio (corticoïdes + aérosols) et on refusa de lui donner son lait de riz prétextant aucun examen ne prouvaient une allergie aux PLV et que les laits de substitution étaient dangereux pour les bébés, Anat fut donc nourrie avec un lait normal, on a pu constater une explosion des symptômes: retour de la fièvre, colliques, sécheresse cutanée mais aucune inquiétude de la part de l’hôpital!
Au bout de 4 jours, ils nous annoncèrent qu’elle pouvait sortir, ce que nous refusions mais pour la bronchiolite était passée sauf que ma fille avait toujours 39° de fièvre, perdu plus de 10% de son poids et était complètement épuisée! Les médecins s’obstinèrent et nous n’eurent d’autre choix que de reprendre notre enfant!
Anat décèdera 24h après dans mes bras chez elle!
A ce moment, nous décidâmes avec mon mari de ne pas demander d’autopsie, ne voulant pas nous engager dans une bataille juridique contre l’hôpital, le corps médical et restant, pour ma part, avec mes questions sans réponse mais l’essentiel était ailleurs: réussir à se reconstruire et maintenir le cap pour nos 2 autres enfants. Puis, quasiment jour pour jour avec son décès, et contre toute attente, je suis tombée enceinte et 9 mois plus tard, je donnais naissance à une petite fille, en pleine santé, Dieu merci…
Pourtant, je restais certaine qu’un jour ou l’autre, au détour d’une recherche sur internet, d’une lecture, d’un reportage, je découvrirais de quoi souffrait réellement ma fille!
Et c’est ce qui s’est produit hier soir en découvrant le blog et l’association LES MOINEAUX BLANCS , (grâce à une amie – Merci mille fois Caroline!!) tous les éléments du puzzle se sont assemblés, Anat souffrait de pathologie à éosinophiles!
Pour faire simple à comprendre, les éosinophiles sont des polynucléaires qui dans ces pathologies vont être présents en trop grand nombre dans le système digestif, provoquant une réaction massive du système immunitaire du patient semblable aux réactions allergiques mais de manière plus importante, en gros et dans les cas les plus sévère, le patient devient allergique à tout ce qu’il mange même les aliments les plus tolérables.
Je vous laisse imaginer les conséquences sur les enfants qui ne peuvent plus s’alimenter sans avoir de violentes réactions allergiques!
Ces pathologies étant très récentes, le diagnostique est, d’une part, très difficile à poser (beaucoup de médecins généralistes ne connaissent mêmes pas ces pathologies) et, d’autre part, même une fois posée, il n’existe ni de traitement (autre que les traitement anti allergiques: corticoïdes) ni même de solution d’alimentation pouvant être tolérée par les malades.
Alors, aujourd’hui, je me tourne vers vous, vous qui nous avez tellement soutenu quand nous avons perdu notre Princesse, vous qui avez réussi à lire cet article jusqu’au bout, et je vous demande de bien vouloir le partager (sur vos Facebook, sur vos blogs…) parce qu’il y a des parents qui sont dans l’obscurité et l’impuissance comme nous, nous l’avons été, face à la souffrance de leur enfant et qui ont besoin de réponse et de soutien.
Alors, bien-sûr, ça ne fera pas avancer la recherche mais ça aidera ces familles et permettra à d’autres de comprendre, et petit à petit, avec le temps j’ose à croire que l’on trouvera des solutions.
ANAT
Je vous rappelle le lien de l’association: LES MOINEAUX BLANCS
MERCI